Vendredi 10 février 2017, un rassemblement a lieu au Forum des Halles en soutien à Théo, victime de viol par un policier lors d'un contrôle.
Les forces de l'ordre interdisent aux manifestants l'accès à la place carrée, et après un face à face tendu au cours duquel ils utiliseront des gaz lacrymogènes, une nasse sera mise en place pendant deux heures. Pour sortir, journalistes, photographes et manifestants devront présenter une carte d'identité qui sera prise en photo par la Brigade Anti Criminalité. Avant d'être escortés au métro par petits groupes.
Au Forum des Halles de Paris vendredi 10 février 2017, le temps s'arrête un instant, les téléphones sont sortis et filment....
...les manifestants qui viennent clamer leur soutien à Zyed, Bouna, Théo et Adama.
Les manifestants se voient refuser l'accès à la place carrée par la police nationale.
Un large cordon de police entoure et isole manifestants et journalistes.
Siamo tutti antifascisti, clament les manifestants.
La police repousse les manifestants d'un côté. De l'autre, ce policier semble ailleurs.
N'arrivant pas à repousser les manifestants, la police sort les bombes lacrymogènes à main.
Et asperge les manifestants à bout portant.
Les manifestants reculent pour s'éloigner des gaz.
Un manifestant soigne l'œil d'un homme à l'aide de sérum physiologique.
Depuis le magasin Darty, clients et vendeurs regardent la scène, intrigués.
Journalistes, photographes et manifestants se trouveront bloqués dans une nasse pendant deux heures.
Au terme desquelles il faudra pour chacun – presse comprise – présenter une carte d'identité qui sera photographiée par la Brigade Anti Criminalité...
Haut de page