5000 personnes se sont rassemblées à Toulouse samedi 18 mars, comme à Paris, Lyon, Marseille, Nantes, ou Berlin pour la Manifestive. 
À l’appel de 200 organisations de raves, les amateurs de free-party ont défilé derrière des chars équipés de sound systems, et dansé dans les rues de la Ville Rose sous un chaud soleil de printemps. 
Les organisateurs et les amateurs souhaitent à travers cette journée sensibiliser le public à leur culture, et revendiquer la liberté d’organiser des free-party, sans subir ce qu’ils qualifient de discrimination, et de répression de la part des mairies.
Haut de page